Smartphones, antennes relais, Box en wifi, baby phones, téléphones DECT fonctionnent via la fréquence des micro-ondes. Ces micro-ondes (ou hyperfréquences) sont, la plupart du temps pulsées. C’est la fréquence et l’aspect pulsé qui sont toxiques pour les organismes vivants.

D’après la Baubiologie, ou biologie de l’habitat allemand, il n’y a pas d’anomalie en dessous 0,006 Volts/mètre. En France les normes autorisent jusqu’à 61 Volts/mètre pour la fréquence de téléphonie mobile de 2100 Mégahertz.

La Résolution Européenne 1815 propose de ne pas exposer la population aux ondes à plus de 0,6 V/m et recommande aux états de lancer des campagnes d’informations sur les risques de ces ondes artificielles sur la santé humaine (article 8.1.3)