New Deal Mobile


Le saviez vous ?

Le New Deal Mobile vise à couvrir intégralement notre territoire en 4G à l’avenir
Cette année, deux arrêtés ministériels viennent de définir 608 nouveaux sites, jusqu’alors mal ou non couverts en téléphonie, ceux-ci seront équipés de la 4G.
Plusieurs milliards vont être débloqués pour couvrir intégralement le territoire français avec cette technologie.
Le New Deal Mobile c’est l’obligation pour les opérateurs de déployer 5000 pylônes en plus sur notre territoire, principalement en zone rurale jusqu’en 2026.

Pétition : NON au pylône de téléphonie mobile à Mézières en gâtinais


Ces déploiement dans les campagnes sont une véritable catastrophe pour la faune, en particulier les oiseaux.

Voici un extrait de l’article « Effets possibles des ondes électromagnétiques utilisées dans la téléphonie mobile sur les êtres vivants »

Dans les zones les plus contaminées par les radiations électromagnétiques (rayon de 300-500 mètres autour d’une antenne, dans la direction d’émission du lobe principal), il se produit une détérioration de l’habitat optimal pour que les oiseaux s’y maintiennent, qui peut occasionner l’abandon des zones de nidification ou des dortoirs (B ALMORI, 2003).
Tenant compte des effets cumulatifs de ces radiations (A DEY, 1996), le temps de permanence est de
grande importance pour évaluer les effets produits sur les oiseaux.

La contamination électromagnétique n’est pas limitée aux noyaux urbains, puisque les infrastructures routières, les montagnes ou les promontoires de la côte hébergent fréquemment des émetteurs, installés dans le but de couvrir une grande superficie territoriale. Les effets des antennes sur l’habitat des oiseaux sont difficiles à quantifier, mais ils pourraient entraîner sa détérioration, générant des zones de silence sans mâles chanteurs ou couples reproducteurs. L’impact sur l’écosystème pourrait s’accentuer par l’effet des radiations sur les populations d’invertébrés proies et sur les plantes qui réduiraient la nourriture disponible pour les oiseaux (Balmori 2003)

https://aves.natagora.be/fileadmin/Aves/Bulletins/Articles/44_2/44_2_105.pdf

LES ABEILLES ET LES ONDES

Plusieurs études démontrent l’impact des ondes de la téléphonie sur le bien être des abeilles, téléphones et antennes relais contribuent à décimer leur population.
Une étude indienne publiée en 2009 constate une corrélation entre les stations d’antennes relais du pays et leur diminution au cours du temps.

https://www.criirem.org/wp-content/uploads/2009/01/dawn_les_antennes_relais_sont_une_menace_pour_les_abeilles_etude_31_08_2009.pdf

La mortalité des abeilles atteint 30% en France à la fin de l'hiver (photo d'illustration).